La douceur des souvenirs

Publié le par Catherine



Hier, il était tard lorsque nous nous sommes vus.
Plus la date butoir approche, plus il en sera ainsi. C'est peut-être la meilleure façon de s'habituer à l'absence, à l'attente et à ton départ.


 
Alors, oui, encore une fois, on a baisé comme des bêtes, parce que notre alchimie est ainsi faîte. Mais nous avions besoin, comme nous en avons besoin de plus en plus, de douceur.




Ce qui est bien avec toi, c'est que même si tu as cinq ans sur second life, tu n'as pas beaucoup voyagé.
Alors, si même, beaucoup d'endroits ont disparu, il est facile, pour moi, de me transformer en voyagiste.





Nous avons besoin de douceur, mais nous avons besoin, aussi de nous faire des souvenirs.
Contrairement à l'instant, les souvenirs sont éternels.





Cette petite tente et le test de ses poses-balls, au hasard d'une ballade à Botanical, fût l'heureux prétexte de ces instants de douceur.





Aujourd'hui, demain, ou je ne sais quand, nous retournerons à Inspire Space, tu sais, le soir où nous sommes choisis; et nous ferons quelques clichés, pour nous souvenir, plus tard, lorsque nos pixels seront désintégrés, de ces, de nos, doux moments.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article